Athènes - Nos aventures voyageuses
Destinations,  Europe,  Grèce

3 jours à Athènes : découvrir les incontournables en toute intimité

C’est avant de démarrer notre boat-trip dans les Cyclades que nous avons découvert la capitale grecque. 3 jours à Athènes qui nous ont absolument subjugués… Entre vestiges historiques et street-art omniprésent, vendeurs ambulants et restaurants de charme… Nous sommes forcés de constater qu’ici la dualité est de mise. Nous avons retrouvé en cette capitale un peu de notre chère Marseille et sommes tombés en amour avec sa tendance cosmopolite. Ce premier article a pour but de partager avec vous nos conseils pour découvrir les incontournables d’Athènes.

Admirer le lever de soleil sur la Colline des Muses

Ayant longtemps cherché les spots les plus réputés pour admirer le lever de soleil sur Athènes, c’est sur Instagram que je suis tombée sur des photographies du soleil levant depuis la Colline des Muses. C’est ainsi qu’à 6H30 du matin, nous avons entamé d’un pas pressé la montée qui mène au monument de Philoppapous, où nous avons vécu un moment hors du temps dans l’intimité la plus totale !

À cet instant, il n’y a que nous deux, admirant l’un des monuments les plus réputés au monde alors que les rayons du soleil révèlent un à un les quartiers encore endormis de cette ville, que nous nous apprêtons à découvrir.

Où laisser ses bagages en cas d’arrivée matinale à Athènes ?

Même si nous voyageons avec des sacs à dos, ce n’est jamais trés agréable de garder ses bagages toute la journée en attendant que son hébergement soit disponible. C’est pourquoi nous avons fait appel à BAG&BNB. Pour 5€ par sac et par jour, le site se charge de vous trouver un « angel », chargé de garder vos affaires en sécurité. Il s’agit bien souvent d’hôtels disposant de consignes à bagages… Nous avons confié nos affaires à deux reprises à un de leurs hôtels (le Manor House) et avons été ravis du service.

Se rendre à l’acropole à l’ouverture pendant vos 3 jours à Athènes

Après en avoir pris plein les yeux face à un somptueux lever de soleil, nous arrivons à l’Acropole 15 minutes avant l’ouverture. Nous avions lu partout qu’il était fort conseillé d’arriver tôt pour profiter du site sans la horde de touristes qui le caractérise. Et en effet, à 7H50, la file compte déjà une trentaine de personnes.

Pour faire des économies :

Le dernier week-end de septembre, c’est les Journées Européennes du Patrimoine en Grèce. Pour l’occasion, les visites de nombreux monuments sont gratuites. C’est le cas de l’Acropole, de l’Agora ou encore de la Bibliothèque d’Hadrien.

Nous nous lançons donc à la découverte du promontoire rocheux niché au coeur de la ville. Dés notre entrée sur le site, les propylées nous indiquent le chemin et dominent les escaliers que nous montons un à un. En guise de comité d’accueil, nous croisons un groupe d’evzones, soldats grecques à la tenue mythique : jupe blanche et chaussures à pompon. Peu de temps après apparaissent les monuments emblématiques qui ont survécus à un passé agité, et qui impressionnent par leur grandeur. Tour à tour, on admire le temple majestueux d’Athéna Niké, le marbre du Parthénon ou encore les célèbres Cariatides de l’Erechtheion (qui sont des copies des originales, qui sont elles-mêmes exposées au musée de l’Acropole).

Nos conseils :

Visitez l’Acropole à l’ouverture. Préférez l’entrée secondaire du site, près du théâtre de Dionysos. Il y a moins de monde de ce côté-là. Comptez 2h00 à 2h30 pour visiter le site. Si possible, prévoyez la visite du musée de l’Acropole au préalable de votre visite. Il est trés ludique et permet plus aisément de comprendre l’histoire de l’Acropole.

Visiter le théâtre de Dionysos

Témoin d’une Grèce antique, le théâtre de Dionysos résiste au temps. Il doit son nom au dieu du vin lui-même et abritait historiquement de grandes fêtes. C’est sur le versant sud-est de l’Acropole que vous admirerez les traces laissées par le temps sur les vieilles pierres de ce monument.

Alors que la faim se fait sentir, nous décidons de nous arrêter dans une taverne pour un petit-déjeuner salé. L’occasion pour nous de tester une première de nos spécialités grecques préférées !

Déambuler dans les agoras

À quelques minutes de l’Acropole, vous trouverez les deux agoras d’Athènes.

L’Agora Romaine est l’ancienne place publique d’Athènes, où se rassemblaient les habitants. Elle a été construite sous la domination romaine et comportait une grande variété de boutiques. Aujourd’hui en ruine, il faut beaucoup d’imagination pour visualiser à quoi pouvait ressembler le lieu initialement.

Non loin de l’Agora Romaine, ne manquez pas les vestiges de la bibliothèque d’Hadrien.

L’Agora Antique, quant à elle, était le centre de la vie sociale, politique et commerciale d’Athènes. Des débats, des élections, des représentations ou des compétitions… Tout les évènements qui faisaient vibrer la société avaient lieux ici. Parfaitement reconstruit et entretenu, ce lieu sacré compte un musée au coeur de la Stoa d’Attale (ancien centre commercial), le temple d’Héphaïstos ainsi qu’une belle petite église aux influences orientales. C’est vraiment un incontournable à voir à Athènes, puisque contrairement aux autres monuments, il y a plusieurs découvertes à faire qui ne se voient pas depuis le grillage qui entoure le lieu.

3 jours à Athènes : ne manquez pas les gardes de la place Syntagma

Impossible de passer à côté de cette place emblématique d’Athènes. Située face au Parlement, c’est réellement le centre névralgique de la ville. Cet épicentre des manifestations et lieu de rendez-vous des habitants est couronné d’une somptueuse fontaine de marbre. Grimpez les escaliers et traversez l’avenue pour découvrir les célèbres Evzones, qui gardent la tombe du Soldat Inconnu. Vêtus d’une jupe de 400 plis (pour les 400 ans de domination ottomane) et de chaussures à pompons, ils se relaient à chaque heure à travers une chorégraphie atypique, et ce de jour comme de nuit. Une procession devenu un incontournable touristique d’Athènes.

Se mettre au vert au Jardin National d’Athènes

À l’arrière du Palais National, ne manquez pas le Jardin National et ses 15,4 hectares de nature. Cet ancien jardin royal est le présent offert par la reine Amalia à son époux, le premier roi de Grèce. Un véritable écrin de fraîcheur durant ces 3 jours à Athènes, à l’abri du puissant soleil athénien. Des plantes exotiques, des oeuvres d’arts et des vestiges historiques, cette balade s’annonce prometteuse.

Plonger dans l’histoire des jeux olympiques au Stade Panathénaïque

Le stade Panathénaïque est connu pour avoir abrité les premiers jeux olympiques de l’histoire. Pour l’occasion, il fut rénové et se parât de marbre. En 2004, cet édifice en U accueilli à nouveau les JO. Un évènement symbolique qui boucla la boucle. N’hésitez pas à découvrir ce monument historique pour un voyage dans le temps.

3 jours à Athènes : admirer le temple de Zeus

Le temple de Zeus porte également le doux nom d’Olympiéon. Il a été construit au Ve siècle avant J-C (rien que ça). C’est ici qu’était conservé la statue de Zeus, roi des dieux et protecteur d’Olympie, aujourd’hui détruite. On peut encore imaginer les courbes du temple qui l’abritait grâce à ses colonnes massives qui résistent au temps.

Pour économiser

Il faudra s’acquitter de 6€ pour s’approcher de ce qu’il reste de l’édifice mais une balade autour du site vous permettra aisément d’apprécier le monument sous toutes ses coutures, et ce gratuitement.

Regarder le coucher de soleil au sommet du Mont Lycabette

Comment mieux terminer ces 3 jours à Athènes qu’en observant un somptueux coucher de soleil au sommet du Mont Lycabette ? Perché à plus de 277 mètres, il faut compter 30 minutes à pied ou 3 minutes en téléphérique pour rejoindre le point culminant de ce rocher mystique. La vue est époustouflante… Un océan urbain s’étend à l’horizon, jusqu’à ce que la mer Egée prenne le relais. Une vue à 360° pour mieux prendre conscience de l’urbanisation chaotique de la ville mais aussi de son charme envoûtant.

Notre conseil

Le coucher du soleil est le moment où le paysage est le plus enchanteur mais c’est aussi celui qui attire le plus les foules. Le petit sommet grouille de monde, ce qui gâche un petit peu ce moment incroyable. C’est pourquoi nous vous conseillons de ne pas rester sur le sommet et de descendre de quelques mètres afin de profiter du coucher de soleil confortablement. Enfin, une fois que le soleil passe la ligne d’horizon, rejoignez le sommet. La plupart des touristes s’en vont alors que le spectacle ne fait que commencer. Les zébrures orangées du ciel laissent place à un kaléidoscope de lumières citadines au fur et à mesure que l’obscurité se révèle.

Découvrir Athènes en vidéo

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *