Guide pratique Croatie - Nos aventures voyageuses
Croatie,  Destinations,  Europe

Une semaine en Croatie de parcs nationaux en villes croates : budget et itinéraire

Aujourd’hui, envolons-nous vers le pays aux 1 000 îles. Quand on pense Croatie, des images de plages paradisiaques, de criques intimistes et d’eaux translucides se dessinent. Pourtant, les attraits de cet ex-territoire de Yougoslavie ne se résument pas à ses 4 000 kilomètres de côtes (même si, il faut l’avouer, elles sont réellement somptueuses). De parcs nationaux en villes croates, ce guide répond à vos questions sur les spécificités du pays et vous donne une idée d’itinéraire et de budget pour une semaine en Croatie. Un voyage côté terre, pour apprécier les trésors naturels et culturels du pays, dans l’intimité retrouvée de la hors-saison.

La Croatie en pratique

PÉRIODE IDÉALE POUR PARTIR EN CROATIE ?  Au printemps (Avril/Juin) ou à la fin de l’été (Septembre/Octobre) pour éviter la chaleur, les foules et profiter de prix plus abordables !

Après un été entier à travailler et un mois de Septembre bien chargé par notre déménagement à Toulouse, nous avons choisis de partir à la découverte de la Croatie fin Octobre. Durant notre séjour, le temps a globalement été ensoleillé et les températures très agréables. Nous n’avons eu de la pluie qu’une seule fois, le jour de notre visite du célèbre Parc national de Plitvice (Monsieur et Madame Pasdechance !)

LE CLIMAT CROATE Continental dans les terres et Méditerranéen sur le littoral. Notons que le pays est balayé par les vents. La Bora, un vent venu du nord-est, est chargée de chasser les nuages alors que le moins sympathique Jugo vient du sud et entraine un air lourd et humide.

LES FORMALITÉS POUR SE RENDRE EN CROATIE La Croatie fait partie de l’UE depuis 2013. Ainsi les ressortissants français n’ont besoin que d’une carte d’identité OU d’un passeport en cours de validité pour visiter ce beau pays.

LA MONNAIE CROATE La Kuna (1€ = 7,39 HRK)

LE CHANGEMENT D’ARGENT EN CROATIE Privilégiez-les banques locales pour changer vos euros. Elles bénéficient généralement de meilleurs taux. Par contre, évitez les distributeurs Euronet qui prennent des commissions astronomiques.

LES DISTRIBUTEURS D’ARGENT EN CROATIE  Vous trouverez facilement dans les villes et les lieux touristiques des distributeurs automatiques. Attention, les commissions peuvent être importantes. Faites-en sorte de ne pas retirer de petites coupures.

LES PAIEMENTS PAR CARTE BANCAIRE EN CROATIE Acceptées dans la plupart des lieux. 5% peuvent être prélevés sur votre compte selon votre banque.

LA LANGUE PARLÉE Le croate mais nous n’avons pour autant pas eu de mal à nous faire comprendre en anglais.

QUELQUES MOTS UTILES 

Bonjour / BonsoirDobro jutro / Dobar dan / Dobra večer
Au revoirDoviđenja
Merci Hvala
Oui/NonDa / ne
Santé !Živjeli !
Bon appétit Dobar tek

LE DÉCALAGE HORAIRE EN CROATIE Aucun décalage entre la France Métropolitaine et la Croatie.

L’ÉLECTRICITÉ Type F – 230 V, 50 Hz, prise de modèle européen standard

LA CONDUITE La conduite croate se fait à droite. Nous avons lu pas mal d’avis négatifs sur la conduite des croates mais n’avons pas rencontré de problème durant notre séjour. Nous avons apprécié la conduite des locaux que nous croisions qui était pas forcément plus dangereuse que celle des Français.

LA SANTÉ RAS !

Le guide du voyageur en Croatie

Comment aller en Croatie ?

EN AVION : Il est de plus en plus facile de se rendre en Croatie en avion depuis les pays européens. Les compagnies low-cost desservent aujourd’hui les aéroports de Dubrovnik, Split, Zadar, Rijeka, Pula ou encore Zagreb. Renforcée pendant la haute saison (en été), les liaisons directes sont nombreuses. Croatia Airlines ou Air France propose également des vols en direction de ces villes principales. Selon Lonely Planet, il faut compter 180 à 220€ en moyenne pour se rendre de Paris à Zagreb ou de Paris à Dubrovnik.

L’avion est l’option que nous avions choisi d’utiliser pour nous envoler de Marseille à Zadar. Le vol a duré 1H35. Nous voyagions avec Ryan Air et par chance, aucun retard de vol n’a eu lieu ce jour-ci. En octobre 2016, le trajet nous avait coûté 260€ A/R (soit 130€ par personne).

EN VOITURE : Faute d’avoir un bolide digne de ce nom, cette option n’était pas envisageable pour nous. Mais sachez qu’il est possible de faire le trajet entre la France et la Croatie en voiture en une dizaine d’heures soit via l’Allemagne, soit via l’Italie.

EN BUS : Les plus aventuriers d’entre nous choisirons l’option bus et les liaisons offertes par Eurolines notamment. Cependant, ils devront s’armer de patience car c’est un trajet de plus de 24 heures qui les attends, pour un prix pas nécessairement plus intéressant que l’avion. 

Se déplacer en Croatie

Louer une voiture en Croatie - Nos aventures voyageuses

LA VOITURE : Pour une totale liberté, la location d’une voiture est recommandé.

LE BUS : Il est également possible de se déplacer en bus. Nous avions par exemple utiliser Flixbus pour réserver notre trajet entre Zadar et Dubrovnik.

Itinéraire d’une semaine en Croatie, de parcs nationaux en villes croates :

Un parfait condensé de ce que la nature et la culture ont à offrir en Croatie.

  • J1 : Marseille -> Zadar
  • J2 : Zadar -> Skradin -> Parc national de Krka -> Sibenik -> Split
  • J3 : Split -> Parc national de Plitvice
  • J4 : Parc national de Plitvice -> Podrovica -> Zadar
  • J5 : Zadar -> Parc national de Paklenica -> Zadar -> Dubrovnik
  • J6 : Dubrovnik
  • J7 : Dubrovnik -> Zadar
  • J8 : Zadar -> Marseille

Zadar, point de chute privilégié de ce voyage en Croatie

Pendant notre semaine en Croatie, Zadar a été notre point de chute privilégié. Arrivés et repartis d’ici, nous y avons récupéré notre voiture de location et l’y avons remise après 4 jours pour une deuxième partie de séjour en bus vers Dubrovnik. Nous avons fort apprécié l’ambiance qui règne dans cette petite ville croate au charme certain. Si elle a souffert durant la Seconde Guerre Mondiale, celle-ci possède encore quelques monuments préservés ! Nous l’avons surtout choisie comme lieu d’ancrage pour sa position centrale mais elle possède aussi l’avantage d’être plus authentique et bien moins touristique que ses cousines : Dubrovnik et Split. N’hésitez donc pas à réserver une demi-journée ou une journée à l’ancienne capitale de la Dalmatie !

Où dormir à Zadar ?

Pour aller à l’économie : Hostel Belafuza (16€) ou Apartments Brankica (20€)

Confort + : Apartment Agora (29€)

Skradin, parenthèse de charme

Skradin est connu comme le point de départ des bateaux pour le parc national de Krka. Mais ce n’est pas tout ! C’est aussi une des plus anciennes villes croates. Son centre-ville pittoresque est fait de pierre et son petit port est composé d’une myriade de petits restaurants.

Le Parc national de Krka

Le Parc National de Krka, c’est une série de magnifiques cascades et de lacs au milieu de falaises verdoyantes. Ces merveilles naturelles se forment lorsque la rivière Krka franchit les barrières de tuf (formation naturelle de calcaire). Les Chutes de Skradin, du haut de leur 46 m, dévallent à toute vitesse pas moins de 17 gradins !

Sibenik, un remarquable coucher de soleil

Nous poursuivons notre deuxième journée en Croatie dans la première ville fondée par le peuple croate : Sibenik. Nous n’y passons que quelques heures qui sont bien suffisantes pour attester de la beauté de sa vieille ville, de ses dédales de ruelles en pierre mais surtout de sa célèbre cathédrale Saint-Jacques, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. Ne vous laissez pas impressionner par les HLM délabrés qui bordent la ville, non loin de là se cache une véritable pépite. Nous profitons d’une somptueux coucher de soleil avant de rejoindre notre appartement du jour, à Split.

De Split et son Palais Dioclétien à Klis et sa forteresse emblématique

Split est une ville comme nulle autre en Croatie. Son centre-ville est construit dans l’enceinte d’un ancien palais qui appartenait à l’empereur Dioclétien. Déambuler au gré des ruelles, se perdre dans ce labyrinthe qui abrite une multitude de trésors et remonter le temps dans un environnement qui semble inchangé… Un programme qui laisse rêveur ! Il faut réserver au moins une journée à Split pour prendre le temps de découvrir les merveilles de la ville en toute quiétude. Le soir, nous reprenons la route direction le plus célèbre des parcs nationaux croates : Plitvice.

La forteresse de Klis

Sur le trajet, vous devrez absolument faire un arrêt à la forteresse de Klis, lieu de tournage de la célèbre série Got ! Au delà de la vue enchanteresse offerte sur la ville de Split, vous prenez part à un véritable voyage dans le temps en foulant ce lieu où la nature reprend tranquillement ses droits…

Où dormir à Split ?

Pour aller vers l’économie : Apartment Split (15,00€)

Le Parc national de Plitvice, point d’orgue d’un voyage en Croatie

Nous voici enfin au jour tant entendu de ce voyage d’une semaine en Croatie… la visite du Parc national de Plitvice. Nous avions choisi de dormir tout prêt du parc la veille de la visite pour pouvoir être les premiers à entrer et ainsi éviter les cars de touristes. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, nous avons passé la journée entre eaux turquoise, chutes d’eaux et cascades au cœur d’un environnement forestier aux couleurs automnales. Sans aucun doute l’un des plus beaux paysages que nous ayons vus !

Où dormir près du Parc national de Plitvice ? 

Confort + : HOUSE IVANA (22,50€)

Le Parc national de Paklenica, joyau méconnu des sentiers touristiques classiques

Voici un parc bien moins connu que le précédent. Situé à proximité de Zadar, dans la montagne du Velebit, le Parc national de Paklenica est en quelque sorte le temple de l’escalade. Cependant, les amoureux de paysage, comme nous, sont aussi les bienvenus. Faire une randonnée dans cette merveille abrupte, c’est déambuler entre les canyons, longer de charmants ruisseaux et foulez des sentiers ombragés aux panoramas enchanteurs… Bref, un vrai coup de cœur.

Dubrovnik, la perle de l’Adriatique

Voilà une étape que nous attendions particulièrement. Il faut savoir que nous avons fait près de 14H00 de bus A/R en deux jours pour pouvoir avoir la chance de voir la perle de l’Adriatique. Et sincèrement, ça en valait le coup. Si Dubrovnik est malheureusement victime de son succès, c’est en soirée ou à l’aube qu’elle dévoile ces plus beaux visages.

Où dormir à Dubrovnik ?

Confort + : Rooms Fausta Old Town (39,00€)

Budget détaillé d’une semaine en Croatie

Voici ci-dessous la liste des dépenses de transports, d’hébergements et d’activités de notre semaine en Croatie.

Dépense Prix
Avion A/R
Hôtels (voir le détail dans l’itinéraire)
Location de voiture 5J/3N
Bus Zadar/Dubrovnik
Parc KRKA
Parc de Plitvice
Parc de Paklenica
Forteresse de Klis
Souterrain du Palais de Dioclétien
Remparts de Dubrovnik
260 €
141,50€
136€
72€
12€
27€
5,40€
10,80€
11,20€
40€
Total pour 2 personnes 715,90€
Total par personne 357,95€

Comme vous le remarquerez, nous avons volontairement omis deux éléments de dépenses : la restauration et le plein d’essence. Il faut savoir que nous avons principalement pique-niqué en cours de randonnée ou de visite. Nous nous sommes donc contenté de faire des courses dans des supermarchés pour limiter les coûts. À titre indicatif, nous nous sommes tout de même offerts 3/4 bons restaurants qui nous ont couté en moyenne 20€ pour 2. Concernant l’essence, le coût évolue d’années en années, notre vérité d’hier n’est donc pas celle d’aujourd’hui. Toujours à titre indicatif, le prix du litre d’essence en Croatie atteint en moyenne 1,35€ en 2019.

Finalement, en incluant quelques souvenirs pour nos proches, cocktails en terrasses et trajets en bus, ce voyage a coûté un peu moins de 500€ par personne.

Vous n’avez pas trouvé la réponse recherchée dans l’article ?

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !

Découvrir d’autres destinations sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.